Après cette très bonne nuit dans le tipi, direction le petit dejeuner au gîte.  On est très bien accueilli et on mange très bien et beaucoup. On rencontre un groupe de cinq personnes, dont deux hommes ayant fait le Grand raid 3 fois. Cette fois ils partent de base vallée avec leurs femmes. Ils se font emmener du gîte au départ du sentier, on n’en profite pour demander s’il reste des places et c’est bon on nous emmène au sentier. On pourra donc éviter le passage par la route. La journée commence bien sous la pluie mais dans la bonne humeur. On marche dans des sentiers traversant des prairies. Le brouillard est présent et donne une atmosphère mystérieuse. On arrive à un croisement, on prend le chemin le plus court qui n’est pas le GRR2. Le groupe de cinq nous a dit que si le temps est couvert, on ne verra rien et le chemin sera plus boueux par le GRR2 de toute façon. Sur leurs conseils, on prend par les prairies. Le chemin monte tranquillement. On croise de coureurs avec deux chiens.  Un peu plus tard, ses deux chiens, une mère et son chiot tournaient autour de nous. On pensait qu’ils appartenaient à une ferme aux alentours.  Mais ils ont continué à nous suivre tout du long. De chien fort agréable. On ne les caressais pas et on ne leur donnait pas à manger pour éviter qu’il me suive… Rien n’y fait. Quand on s’arrête le petit se couche à côté de nous. Un peu plus tard on croise Thomas et Amélie qui reconnaissent les chiens. Le petit se nomme désormais Bobby. On grimpe, traversant la route. Tous les quatre avec les deux chiens. Après un certain temps on arrive au gîte, avec les chiens. Envoie les deux frères, en bois avec eux.  Bobby est bichonner par tout le monde. On part se doucher à l’eau tiède après deux dodos et de rhum arrangé. Bobby et sa mère sont toujours dans les parages quand on part manger. Il y a 72 personnes qui peuvent dormir dans ce gîte sans compter les campeurs. Avant de manger on a bien parlé avec les personnes du dortoir autour d’un feu de cheminée bien chaud dans une pièce chaleureuse à parler de Lifeine et de nos projets futures. On mange. Pour se servir tout le monde se rue sur les marmites, c’est très bon et copieux comme dans tous les gîtes que nous avons fait.

Laisser un commentaire