Après une bonne nuit de sommeil. Avec Amélie dans le dortoir qui crie pendant son sommeil « Alors c’est bon ! » et « Non, Non, Non ! » nous nous réveillons tous les quatre sous la chanson du Roi Lion de Benjamin.  Direction le petit déjeuner. Puis départ pour le piton de la fournaise. On marche vite et on est dans le brouillard. On aperçoit des coulées de lave. Les dessins que forme la lave sont géniaux. On monte encore et encore. Marchant dans la roche volcanique. Il y a énormément de monde. Le ciel se dégage et nous laisse à percevoir l’enclos. C’est impressionnant. Arrivée en haut au bout de deux heures au lieu de trois. Ne pas avoir de gros sac c’est quand même autre chose. On voit les deux frères et… La mère de Bobby ! Elle est monté avec d’autres marcheurs.  Quelle aventurière ! Et donc ce cratère de Lomier est bien c’est un… Gros trou ! À mon avis pour moi, la vue sur l’enclos est bien plus intéressante ! Après 30 minutes, Thomas et Amélie arrive avec le gros sac. On reste un peu ensemble soleil. Après une petite demi-heure on fait nos adieux en espérant les revoir aussi sur la plage. On redescend du cratère à vive allure ce temps de rechange. Un vrai plaisir. On remonte les derniers escaliers et on arrive au gîte au bout de 1h45. Un aller retour de 3h45 au lieu de 5h30.

Laisser un commentaire