Rude journée en vue ! Après une bonne nuit de sommeil réparateur et un bon petit déjeuner pour nous donner toute l’énergie nécessaire, nous quittons notre gîte du Coeur de Mafate vers les 8h. Îlet des Lataniers nous voilà ! Une fois l’île des Lataniers atteint, nous avancions vers l’ilet des orangers puis nous retrouvons Amelie et Thomas a une source d’eau ! Une pause s’impose ! Nous trampons T-shirts et casquette dans la source et nous buvons à volonté avant de commencer l’ascension vers la villa des orangers. La montée est rude. Nous avançons et montons encore et encore. Nous doublons Amélie et Thomas et enfin nous arrivons à la crête. Et la, le spectacle est impressionnant ! La vue est juste splendide. Que nous regardions derrière nous ou devant nous, nous en prenons plein les yeux ! Cette crête des orangers est absolument géniale. On s’arrête un long moment, et on prend toutes un tas de photos avec Thomas et Amélie qui nous ont rejoint un peu plus tard. Après cette longue pause d’émerveillement nous redescendons de la crête en direction de roche plate. On descend au milieu des pains en marchant sur un chemin d’aiguilles fort agréable bien qu’interminable. On arrivera rapidement, tout est relatif, à Roche plate. Mais notre gîte est tout au bout du village, c’est au Mahaty Bar que nous nous arrêterons. Sur le chemin en traversant le village nous croisons Thomas et Anaïs à leur gîte qui sont arrivés bien avant nous. On continue enfin on arrive au gîte. On prend une bonne douche dans un containers, sans lumière mais avec araignées. Surprise l’eau est chaude ! Ensuite c’est direction le bar pour une dodo et un petit encart. Il n’y a plus grand-chose à manger, mais nous prenons un paquet de gâteaux, nous avons bien trop fort. C’est dodo est prise avec une vue magique est extraordinaire. Au repas, on discute avec des gens de partout. Des couples des Pyrénées, de Belgique, etc. Le repas, et comme toujours fort convivial et très copieux. Le gérant quant à lui est d’un calme absolu est très très gentil. La nuit fut bonne pour moi mais pas forcément pour tous… Une des personnes du dortoir a dormi de 20 heures à 6h30 du matin sans pause et avec ronflements illimité ! Pensez aux boules Quies…

Laisser un commentaire