On prend un bon petit déjeuner avec tout le monde, entre français, allemands et suisses. Après un passage au snack bar pour chercher les sandwiches que nous avions réservé la veille, nous nous mettons en route en direction du col du Taibit. Ça monte raide mais on atteint assez rapidement le sommet. Il y a un monde fou là-haut. On pose les sacs et on va aux différents points de vue, certains assez dangereux mais toujours avec une vue géniale sur Mafate d’un côté et sur Cilaos de l’autre. On on reste un peu en haut et juste avant de partir Thomas et Anaïs arrivent. Après quelques anecdotes, nous entamons une sacrée descente en direction de Cilaos. On arrive à la tisanerie où toute la populace fait sa pause. On fait pareil. On prend une tisane «descente » et une « montante » avec un bout de gâteau. Les tisanes que nous buvons, sont faites maison, avec des plantes que le jardinier recolte par là-bas. C’était vraiment délicieux. On commence à entendre des gens se dépêcher parce qu’il y a un bus à 13h qui part de la route jusqu’à Cilaos, évitant ainsi un bout de randonnée. Arrivé à la route nous voyons toutes un tas de gens aller vers le bus. Nous, nous entamons la descente. Cette descente nous mène vers une cascade. La descente est longue et éprouvante pour les genoux, après un long moment nous arrivons enfin à la cascade. Il s’agit d’un jet assez puissant que l’on voit dans haut, c’est sympa. On continue ensuite vers la montée ! Parce que oui après avoir descendu au fond, il faut remonter. Elle aussi est interminable. On monte, on monte, et on monte toujours. Une fois arrivée à six Lahosse, c’est le soulagement. C’était éprouvant. On arrive en ville, on tombe sur les deux couples tout frais et avec un grand sourire alors que nous sommes au bout de notre vie. On fonce vers l’hôtel quatre étoiles. Après une bonne douche, on repart chercher de la bouffe et du gaz. Arrivés au magasin, pas de gaz. Tant pis, il n’y aura pas de repas chaud la haut. On prend beaucoup à manger et deux bouteilles d’eau parce que le lendemain on dort au piton des neiges. Après quoi nous allons boire un verre avec Thomas et Amélie au bar le sentier des randonneurs, et nous croisons les deux frères Alex et Denis. On discute, on rigole, bonne ambiance. Vers 19 heures on part pour aller manger à l’hôtel après avoir bien picolé. Sur le chemin, Ben fait tomber une de nos bouteilles d’eau et l’explose. Arrivés à l’hôtel, on monte dans notre chambre, et n’ayant pas eu le temps plutôt, on se met à faire une lessive ! Et croyez nous, faire une lessive quand on a du mal à marcher c’est pas si facile… Puis on va manger au buffet à volonté, on rentre pas trop tard parce que nous sommes crevés et pas forcément très bien puis nous dormons.

Laisser un commentaire