On prend un petit déjeuner très copieux à l’hôtel, avec plusieurs fruits, petit pain, des œufs brouillés et du lard. La journée va être longue l’objectif est de monter en haut du piton des neiges. On part au leader Price pour reprendre de l’eau. Puis on prend le bus de 9h10 à six Lahosse qui nous emmène au bloc. On gagne un peu de temps sur la montée. On monte et on s’arrête au niveau d’un petit abri où il y a de l’eau qui coule à volonté. On fait le plein d’eau et on retrouve Sébastien et Sylvain. Thomas et Anaïs arrive un peu plus tard. On monte tous direction la caverne du four. Après plusieurs heures de monter dans les nuages on n’y arrive. Le ciel se découvre et on peut manger tranquillement dehors tous ensemble. Après une bonne pause, il est temps pour bennes et moi de continuer l’Ascension, estimé à 2h. On monte au soleil. La montée est rude ver on fait le plein do et on retrouve Sébastien et Sylvain. Thomas et Anaïs arrive un peu plus tard. On monte tous direction la caverne du four. Après plusieurs heures de monter dans les nuages on n’y arrive. Le ciel se découvre et on peut manger tranquillement dehors tous ensemble. Après une bonne pause, il est temps pour bennes et moi de continuer l’ascension, estimé à 2h. On monte au soleil. La montée est rude  et vers la fin très raide avec de nombreux cailloux qui roule sous nos pieds. On croise Alex, qui est déjà installé en haut et qui redescend jusqu’au gîte pour chercher les dodos. Il est fou. On arrive en haut, avec une mer de nuages. C’est bluffant. On prend un cercle de cailloux mitoyen avec les deux frères et on installe notre tente. Il fait chaud. On part ensuite prendre quelques clichés de cet océan de nuages magnifique qui laisse paraître de temps à autre les crêtes volcaniques. Enfin d’après-midi, on se pose au bord d’une crête en attendant le coucher de soleil.  On déguste du saucisson avec les deux frères qui nous offre une dodo durement acquise grâce à Alex. On profite de cet instant paisible et magnifique, le soleil se couche délicatement dans les nuages, laissant une lueur splendide. Puis la température chute brusquement tout comme la luminosité. Direction la tente. La tente n’est pas assez tendue mais au moins nous n’avons pas eu froid une seule fois durant la nuit.  Durant toute cette journée et toute cette nuit nous avons croisé toutes un tas d’équipe qui participer au championnat du monde de raide.

Laisser un commentaire