Deuxième jour au Grand Canyon, après avoir vu ses façades depuis les différents view points (mode touriste du dimanche), nous nous sommes dit pourquoi ne pas faire une randonnée descendant dans  le Grand Canyon ?

Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (1)
Eh oui, découvrir le Grand Canyon sans y explorer ses profondeurs c’est un peu comme visiter Paris sans voir la Tour Eiffel.
Ainsi nous avons choisi un itinéraire assez difficile mais faisable en une journée. Nous sommes parti à 10h20 avec l’équipement du parfait randonneur parisien (c’est-à-dire pas grand-chose d’adapté à la montagne pour ceux qui n’avaient pas compris Haha).

Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (4) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (5) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (3) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (2)
Dès les premiers mètres Erwan avait un problème de chaussures trop lissent. Il lui était impossible de tenir debout sur le début du parcours enneigé. C’est alors que l’ingéniosité d’un technicien et de deux élèves ingénieurs se réveilla pour concevoir un prototype de chaussure adaptable à la neige.
Bref, après cette petite mésaventure nous avons continué notre route jusqu’au fond du Grand Canyon. Nous avons atteint un camping puis un point de vue donnant sur le fleuve du Colorado.

Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (6) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (7) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (8) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (9) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (10) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (11)
Autant vous dire que marcher au fond du Canyon entouré par des façades de plusieurs centaines de mètres est quelque chose d’absolument magnifique.

 Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (12) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (13) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (14)
La faune et la flore sont différentes dans le fond du Grand Canyon. En effet le climat étant plutôt désertique, il y a beaucoup d’arbustes et de cactus. Nous n’avons pas vu de reptiles ou d’arachnides, cependant nous avons eu l’occasion d’approcher des cerf-mulets sauvages.
La descente dans le Grand Canyon était très facile contrairement à la monté qui était plus laborieuse. Nous avons marché 7h, 20 kilomètres et parcouru 975 mètres de dénivelé. C’est pourquoi à l’heure qu’il est nos muscles ont pris des vacances !
Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (15) Where Human meets the heart of the Earth Day 2 (16)
En conclusion, très bonne randonnée pleine de découvertes et d’explorations « hors du commun », comme dirait le parfait américain, « It was Amazing ! »

Laisser un commentaire